Literatur aktuell

Bücher erhältlich

In Ihrer Buchhandlung
und bei Amazon:

Erzählung Hominide

Essay
Andorranische Impressionen

Lyrikband Mückenschwarm

Prosa Ohne Gummi

 

Comanda de llibres:

Poemari Vermells

Veranstaltungen

Lesetermine

finden Sie im

Veranstaltungskalender

unter LESUNGEN

 

 

Autobiographie (fr.)

Je naquis à Vienne le 8 août 1964. Ma mère travaillait comme coiffeuse, mon père était employé commercial et à partir des années 1970 représentant et directeur des ventes dans la branche d'électronique grand public. En 1969, ma sœur naquit. Après l'école élémentaire, j'allai au collège et au lycée (Gymnasium) pendant huit ans et dans le 2e arrondissement de Vienne. Je me souviens des premières tentatives littéraires ; j'écris une pièce de théâtre courte à l'âge de douze ans qui fut répétée avec des camarades mais jamais présentée à un public. Des ambitions littéraires plus sérieuses apparurent vers la fin de la scolarité ; je présentais des textes en prose et des poèmes lors de concours littéraires pour la jeunesse, ensemble avec mon ami Peter Seifert (1963-1994). Je passais mon temps libre en lisant : d'abord la science-fiction et ensuite la littérature mondiale. D'ailleurs je m'intéressais aux langues et aux cultures. En 1981, Peter et moi entreprîmes un voyage d'un mois (Interrail) à travers l'Europe qui nous menait au Maroc, en France et finalement au Danemark à travers l'Italie et la péninsule ibérique. Au cours des années suivantes je voyageais à maintes reprises en France, Italie Andorre et Catalogne, accompagné par mon épouse future.

Après le baccalauréat et un cours universitaire à Tours (France), je commençai à étudier la traductologie. Les langues étudiées furent le français et l'italien. Entre 1983 et 1988, j'étudiai en outre la philologie romane et l'allemand dont j'atteignis la licence en 1989. L'institut d'allemand m'offrait d'ailleurs la possibilité d'apprendre la langue yiddish. Ma mémoire, écrite en français, portait le titre L'image des Pays Catalans dans la littérature française à partir du Romantisme. Avant de terminer les études, je commençai à travailler en tant que traducteur libéral et je me spécialisai en technique et informatique. En 1998-2002, j'effectuai des études d'I.U.T. en économie et management, ce qui me permit aussi d'atteindre des connaissances de base de la langue russe.

A la fin des années 1980, je commençai à enseigner des logiciels informatiques dans des centres de formation et à écrire des livres spécialisés ; ce premier, sur le traitement de texte WordPerfect, parut en 1989 chez Data Becker en Allemagne et fut traduit en néerlandais un an plus tard. Jusqu'en 2004, neuf livres sur des thèmes informatiques furent lancés. Mon activité de formateur indépendant cessa en 1996 dû à un changement de la Loi de Sécurité Sociale autrichienne. Encore en 1996, je fus employé par une entreprise multinationale pour laquelle j'avais déjà enseigné auparavant. En automne 1999, je passai six semaines en Caroline du Nord aux États-Unis d\'Amérique où je contribuai à un livre informatique sur des serveurs PC en anglais en coopération avec trois collègues des U.S.A. et de l'Italie. A partir de 2002, je travaillais comme chargé de projets, sourtout dans le domaine de la formation. L'activité de traducteur fut réduite mais restait ininterrompue jusqu'à aujourd'hui.

Pendant les années 1990 j'écris plus de cent articles spécialisés pour des revues informatiques autrichiennes, allemandes et britanniques. En rétrospective, je considère cette phase comme un pas important en ce qui concerne mon développement d'écrivain. Je m'occupais de nouveau de la philologie, surtout catalane, et je publiais dans des revues philologiques comme Revista d' Estudis Catalans et Europa Ethnica. J'ai quatre enfants, trois fils et une fille, à qui je parle exclusivement français pour leur donner une éducation bilingue.

En 1982, je reçus le Prix de Jeunesse pour Littérature. Le texte gagnant, une nouvelle qui décrit l'histoire d'un serviteur civil qui fait la connaissance d'un retraité juif qui avait survécu les camps nazis, fut imprimé par le quotidien israélien Israel-Nachrichten en 1983. En tant que membre du jury, le critique Hans Weigel avait mis en relief la nouvelle. Cependant, aujourd'hui ce premier succès me semble précoce et surtout gênant quant à mon évolution littéraire. En 1987, je devins membre de l'association des écrivains autrichiens Österreichischer Schriftstellerverband. Le roman récompensé en 1988 par un prix de jeunesse ne fut jamais achevé bien qu'une revue littéraire en imprîme le chapitre initial en 1992. Plus tard, j'introduis quelques fragments de ce texte dans mon journal que j'écrivais de manière irrégulière depuis les années 1980.

Après la naissance de mon premier fils et le commencement de ma vie professionnelle non-littéraire, les activités littéraires se réduirent. Pendant les années 1990, je publiai très peu de littérature. Toutefois, mon travail sur le roman Feuers Geraun prit son début en ce temps. La revue littéraire haute-autrichienne die Rampe en imprima deux chapitres en 1994 (Der Schreiber von Aram) et en 1997 (Das Gesetz). En 2004, j'intensifiai mes activités d'écrivain. En 2006 je devins membre de l'association d'auteurs autrichienne Grazer Autorinnen Autorenversammlung, en 2010 de l'association catalane Associació d'Escriptors en Llengua Catalana et en 2013 du PEN Català.