Pourquoi (... j'écris)

Pourquoi écrivent les écrivaines et les écrivains ? Cette question est posée assez couremment, et l'auteur autrichien Klaus Ebner cherche la réponse à travers ses propres experiences, l'enfance et la scolarisation. Il écrivit cet essai en allemand et le traduisit en plusieurs langues, dont le français.

Ce livre est disponible à la librairie de BoD France, à la FNAC, auprès de Amazon.fr, et vous pouvez aussi passer votre commande à n'importe quelle librairie locale.


La question

Il va de soi que chaque écrivain se pose la question pourquoi il écrit. C’est à maintes reprises que je lisais cette énonciation, ainsi formulée ou d’une façon semblable ; dans des articles et des commentaires, et je pense même aussi dans des ouvrages philologiques. Mais est-ce vraiment comme ça que ça se passe ?

Je trouve que les choses se présentent de façon différente : ce ne sont pas les écrivaines et les écrivains qui se posent la question sur la base d’une quelconque nécessité intérieure. Non, c’est leur entourage qui les confronte à une telle interrogation, les lectrices et les lecteurs, les amis et la famille, et bien sûr aussi des journalistes et des philologues qui tentent d’explorer la motivation ou, comme on arrive à lire parfois, la source des inspirations qui convertissent de bons citoyens en autrice et auteur.

La question du pourquoi écrire réclame en quelque sorte une justification. Mais… que faudrait-il justifier ? On dirait que les écrivaines et les écrivains sont des déviants dans notre société, des outlaws, des rêveurs et des fous. Bon, il se peut que nous soyons en effet un petit peu fous, parce que le fait de suivre une vocation qui cause beaucoup de travail mais rapporte peu d’argent (qui ne garantit le gagne-pain qu’à un groupe minuscule d’élus), est loin de toute pensée économique ou tout simplement de la raison.

Franchement, je ne me suis jamais demandé pourquoi j’écris. L’écriture fait partie de mon moi intérieur, c’est l’expression de ma personnalité, et je ne puis y renoncer comme je ne puis renoncer à un des membres de mon corps. Pourtant, les gens me posaient cette question. J’en restais bouche bée (donc avec un air assez stupide) et je ne savais pas quoi répondre. Probablement ne comprenais-je même pas la nature de la question qui, cepen-dant, déclencha une réflexion profonde.

Il est vrai que la question du pourquoi n’est pas simple. Pour s’en approcher et trouver finalement une sorte de réponse solide, il faut considérer mon développement universel afin de comprendre comment, à travers l’enfance et certaines initiations, je devins celui que je suis aujourd’hui.


Ce livre est disponible à la librairie de BoD France, à la FNAC, auprès de Amazon.fr, et vous pouvez aussi passer votre commande à n'importe quelle librairie locale.

 
 
 

Dessin de la couverture : Klaus Ebner, avec un dessin de Janet Gooch sur Pixabay, www.pixabay.com, et une photo de Karl Grabherr, www.grabherr-photography.com.